Qui sont-ils ? (suite 2)

Les écailles

La fonction principale des écailles est de protéger la peau qui est fragile. Un adulte peut facilement largement supporter un coup d'épée d'un d’un dragonnier sans vaciller.

La taille d'une écaille pour un adulte : 10 à 20 cm de large et 21 à 28 cm de long.

C'est près de la cage thoracique qu'elles sont les plus larges et peuvent ainsi atteindre une trentaine de centimètres.

Toutes ces écailles glissent légèrement l'une sur l'autre ce qui est un doux et agréable crissement à l’oreille aigue du dragonnier lorsque le dragon se meut.

Le dragon peut dresser ses écailles à la verticale pour se nettoyer. Aussi, lorsqu'il est irrité en il se gonfle et étire ses écailles afin de paraître plus imposant pour l'adversaire ou l’ennemi. Soulever les écailles de cette façon est aussi un bon moyen de réduire sa température corporelle, car cela permet à la peau de relâcher la chaleur. Et les oiseaux que vous avez dans poulaillers ceux que vous nommez poules font la même chose avec leurs plumes. 

Le souffle des dragons

Ainsi que nous l’avons dit, il existe plusieurs races de dragons, ce qui signifie donc différents souffles.

Cracheur de Feu

L'arme de souffle d'un dragon n'est pas une chose magique qui sort de nulle part mais à une explication scientifique.

Quand nous prenons nos repas, notre corps, par la digestion, crée un gaz, que vous nommez le méthane (formule chimique CH4). Les dragons, contrairement aux humains et aux autres animaux, emmagasinent ce gaz dans une autre espèce de "poumon" qui servira de réserve pour contenir le gaz qui, plus tard, sera mélangé à un peu de phosphore (P4) qui à la propriété de prendre feu au contact de l'air. Lorsque le dragon veut cracher du feu, le méthane est expulsé des poumons et le gaz qui est dans l'air (le phosphore) prend feu il enflamme le méthane qui à son tour prend feu.

C'est donc par cette combinaison assez simple que les dragons utilisent mais ils ne se brûlent pas la gueule.

Cracheur de glace

Quelques dragons crachent un cône de froid. L'explication pour ceux-ci réside également dans la nourriture que le dragon ingurgite. La nourriture est triée dans l'estomac primairement pour la nutrition mais le restant  subit quelques réactions chimiques qui donneront un gaz, l'azote (N2). Le gaz est compressé par des muscles d’une extrême puissance, exactement comme dans un système de réfrigération de vos supermarchés ; qui imaginez qu’une fuite se produise, vous seriez instantanément congelé. Tout ceci est donc naturel. Quand un dragon a besoin de geler un adversaire, l'azote fortement comprimé, qui a atteint l'état liquide, est relâché dans les poumons et quand le gaz atteint l'air, il se décompresse à une telle vitesse qu’il nous a été impossible de la calculer jusqu’à présent. Le gaz absorbe donc toute la chaleur dans son environnement. La résultante du souffle générée par cet abaissement brutal de la température provoque une chute d’en moyenne - 50 °C (les personnes qui ont subit le souffle glacé d'un dragon ne sont hélas plus là pour nous parler de leurs). Quiconque se trouvant dans le rayon de la portée du souffle sans protection efficace contre les écarts de température est, au moindre mal, sérieusement commotionné, ou au pire mort sur le coup.

Cracheur d'acide

La fabrication d'acide est la plus simple. En effet, ces dragons ont un organe spécial produisant un puissant acide que le dragon crache quand il attaque. L'adversaire est brûlé par l'acide et, même avec la meilleure armure, l'ennemi est très fortement touché. Nous ne savons hélas toujours pas comment les dragons cracheurs d'acide font pour ne pas se détériorer les organes.

Il est bien évidemment impossible que deux dragons de différente race s'accouplent, nous n’avons encore jamais observé des dragons cracher à la fois du feu et de l'acide.